Aède&Moi avec mon enfant, s’il vous plaît !

(Houlà ! Sacré jeu de mot non ? Ok, je sors…) 

La Sophrologie au secours des parents : 

Voici trois choses que peut apporter la sophrologie à votre “mini – vous” : 

1- un apaisement dans son quotidien et par la même occasion dans le vôtre n’est-ce pas ? 

2- un meilleur apprentissage : lecture, écriture, calcul… Plutôt sympa ça aussi. 

3- Gain de confiance en “Soi”, primordial pour bien grandir. 

4- Identifier ses émotions (ok ça fait 4, mais c’est tellement vrai). 

La sophrologie est une discipline particulièrement adaptée aux enfants, qui peuvent y être initiés dès l’âge de 4/5 ans. 

Les outils seront adaptés en fonction de la maturité de celui-ci et de sa compréhension : dessin, musique, jeux de rôle, d’identification, des petits exercices de relaxation et de méditation… Presque comme les adultes en somme. 

On fait fonctionner l’imagination à plein régime à cet âge-là. Il est donc très intéressant de s’en servir comme atout à l’apprentissage des émotions (les canaliser). 

Exemples gagner en confiance, gérer une phobie scolaire, gérer la frustration, la peur du noir

D’ailleurs, la peur du noir est un trouble courant, une astuce est de faire imaginer à l’enfant, au moment d’enfiler son pyjama que celui–ci devient le costume de son héros ou super-héros préféré. Une image rassurante et protectrice, symbole de courage ! Enfant, nous avons tous joué à être un super-héros, d’ailleurs ne le faisons-nous pas encore de temps en temps… Ok, je passe. 

Pour info : une étude menée à Toronto montre que certains adultes ne dépassent jamais leur peur du noir et que leurs insomnies pourraient être la conséquence d’une angoisse profonde. État d’agitation, stress, problèmes digestifs et syndromes anxieux sont responsables de la plupart des insomnies. 

Les séances avec les enfants sont courtes, la 1re s’effectue en présence des parents, en tout cas une petite partie, car au bout d’un moment, ceux-ci doivent s’éclipser pour laisser la place à leur enfant. Et oui, les séances seront un moment rien qu’à lui où il aura la pleine latitude de s’exprimer librement et seul

J’en profite pour vous parler d’une héroïne que j’ai inventé du nom de “Ficelle” petite fille de 5/6 ans qui vit les mêmes galères que nos marmots adorés. La pauvre les accumule, mais arrive toujours à trouver des solutions (façon happy-end à l’Américaine), à l’aide devinez ? D’exercices de sophrologie bien sûr, on ne se refait pas, mais ça tombe bien, c’est mon travail ! Donc je me servirai également des histoires de “Ficelle” en séance, il y a par exemple :

-”Ficelle a peur du noir” 

-”Ficelle rentre en primaire.” 

-”Ficelle pique une colère.”

Et d’autres… Qui a dit que ça ressemble à “Martine fait du ski” ! 

(Ps: Je cherche encore un/e illustrat-eur/rice)

Voilà, j’ai fait un tout petit tour d’horizon, 

Et comme l’a dit Friedrich Nietzsche : 

“Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer”

Et de moi

N’oubliez pas “Osez être accompagné est bon pour la santé… À bientôt Ciao !” 

Aède&Moi_ Dolimont Camille-Baptiste 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :